‘Hummingbird’ des Local Natives raconte la dure réalité de la vie

LN3

Local Natives est un groupe que j’aime énormément. Ils me donnent une vraie énergie et m’envoûtent avec leur charme et leur musique prenante. Leur premier album, Gorilla Manor, sorti en 2009, est joyeux et donne envie de se lancer vers l’aventure avec l’esprit grand ouvert. ‘Airplanes’, un de mes morceaux préférés, dégage un rythme stimulant et un refrain qui donnent envie de chanter.

En 2011, après une tournée réussie avec ‘Edward Sharpe and the Magnetic Zeros’, une rupture entre le groupe et leur bassiste, Andy Hamm, et la mort de la mère du chanteur principal, Kelsey Ayer, firent prendre une direction plus sombre à ces jeunes hommes talentueux de Los Angeles. L’album ‘Hummingbird’ est sorti à la fin de cette époque morose, fin janvier 2013.

Le son de ce nouvel album est certainement plus mélancolique qu’on n’aurait pu l’imaginer. Personnellement, j’ai eu du mal à m’y faire au début, car j’avais l’habitude d’écouter les Local Natives quand j’avais la pêche ou que je voulais me remonter le moral. Néanmoins les paroles tristes combinées aux mélodies aiguës et presque sombres me firent frissonner dès la première chanson, ‘You and I’.

La musique que je découvris n’avait pas la même tessiture grandiose et manifeste que je connaissais et j’ai eu un moment de doute, car je ne vis pas tout de suite la beauté qui se trouve dans ces refrains imbibés de douleur.

Je suis allée à leur concert en mars 2013, juste après que Hummingbird fut sorti. J’aurais du mal à raconter l’émotion que j’ai ressentie. J’ai enfin compris ce qui m’avait échappé avant : que cet album racontait une histoire triste et mélancolique, certes, mais qu’il détenait également la dure réalité de la vie, qu’il parlait de la perte de proches. Cette chanson, Columbia, écrite pour la maman décédée de Kelsey, m’a fait fondre en larmes:

Bien qu’il y ait des chansons plus énergiques que celle-ci dans l’album, comme ‘Breakers’, je trouve que, une fois l’on en accepte le ton mélancolique, on arrive à vraiment apprécier les chansons plus douces et minimalistes. Le piano est un instrument fort dans cet album, qui se marie bien aux battements doux de la batterie, de la guitare et de la basse avec leurs mélodies attachantes. À mon avis, les voix de Taylor Rice et Kelcey Ayer sont les instruments les plus forts, car ils arrivent vraiment à donner tout ce qu’ils ont, et ça se sent.

Pour moi, cet album évoque beaucoup de moments difficiles, mais il ouvre aussi une porte vers l’avenir et donne un certain espoir, parce qu’il représente la volonté de continuer à vivre et créer, malgré les aléas de la vie.

  • Mathilde B.

http://thelocalnatives.com/

(Ils ont lancé un concours durant les quelques mois précédents pour des remixs de Hummingbird, qui sont assez impressionnants, écoutez:) http://stems.thelocalnatives.com/#/favorites

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s